Les écologistes du Hainaut ont désigné leurs têtes de liste pour les élections 2019. Pour le scrutin fédéral, Jean-Marc Nollet emmène dans son sillage Marie-Colline Leroy (Franses-lez-Anvaing) enseignante et figure montante au sein du parti. Pour le vote à la Région sur l’arrondissement de Mons, Manu Disabato (Frameries) assure le premier plan en duo avec Larissa Fontana (Lens).

Pour la liste Régionale montoise, Ecolo marque plus encore sa volonté de redéployer ses ailes après le travail acharné de Jean-Marc Nollet pour y enraciner une génération porteuse des idées écologistes. Manu Disabato désigné tête de liste était dès lors une évidence : le Framerisois a l’expérience du parlement wallon où il a exercé le rôle de chef de groupe sous la législature 2009-2014. « L’arrondissement de Mons-Borinage doit bénéficier en première ligne du plan Isolation que nous comptons porter à différents niveaux de pouvoir. Développer cette alliance entre l’emploi et l’environnement prend plus encore son sens dans notre région où les fragilités économiques peuvent se contrer par des dynamiques porteuses d’espoir comme celle-là » entame Manu Disabato.

En seconde place sur la liste, on trouve Larissa Fontana, toute jeune conseillère au CPAS de la commune rurale de Lens. « Je revendique et affirme l’importance de la présence des femmes à des postes stratégiques de notre société. La seule façon de moderniser nos gouvernements et les mentalités est de rompre avec nos schémas traditionnels. Un vent de jeunesse et de féminisme souffle, il faut saisir cette opportunité et promouvoir les visages jeunes qui incarnent un espoir ».

Enfin, Vincent Crépin, conseiller communal à Mons, engagé dans de nombreux mouvements associatifs et culturels occupera la première suppléance. « L’encadrement et l’accompagnement des jeunes est fondamental pour l’avenir de notre société. Un enseignement de qualité et une transition pédagogique permettront aux enseignants de travailler dans les meilleures conditions pour nos enfants. C’est la base du développement des citoyens de demain, d’une société juste et respectueuse de son environnement. »

L’émergence d’une nouvelle génération

Enseignante et syndicaliste, Marie-Colline Leroy sera le binôme du coprésident du parti. Cette jeune maman, engagée et féministe portera cette campagne avec Jean-Marc Nollet. « A constater les difficultés quotidiennes d’une grande partie de la population, je devais m’engager plus encore : s’insurger dans son coin ne suffit plus, il faut s’engager et agir » commente celle qui symbolise une partie de cette génération montante chez Ecolo. C’est, entre autres, la politique de fermeture d’un Théo Francken qui l’a décidée à rejoindre les rangs des futurs députés à la Chambre des représentants.

Pour Mons-Borinage, l’expérience syndicale est mise en avant par la présence de Joseph Consiglio (Boussu) en dernière place effective sur cette liste Chambre.

« Plus que jamais, il y a urgence d’apporter des solutions aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux. Plus que jamais, lutter pour sortir de la précarité, se battre pour l’emploi de qualité et assurer une vie digne à nos enfants sont liés. En Hainaut, plus qu’ailleurs, les politiques gouvernementales MR-NVA ont fragilisé socialement la population. En Hainaut, plus qu’ailleurs, les multinationales comme Caterpillar ont saccagé l’économie et montré les limites du système néo- libéral. En Hainaut, plus qu’ailleurs, le contexte économique, la pollution et le changement climatique impactent déjà la santé de la population (stat santé Hainaut). En Hainaut, plus qu’ailleurs, l’écologie doit devenir incontournable » assure le duo Jean-Marc Nollet et Marie-Colline Leroy.

Share This