L’environnement au service de la protection et de la santé du citoyen

Personne n’est dupe, les conditions climatiques changent. Températures extrêmes, inondations, sont de plus en plus récurrentes. La Province du Hainaut peut jouer un rôle dans la gestion de l’eau tant que cette matière lui incombe : programme de soutien aux rénovations des citernes d’eau de pluie chez les particuliers, aide aux communes pour le développement de zones d’immersion temporaires pour lutter contre les inondations, meilleure gestion des cours d’eau géré par la Province, notamment en matière de recensement des déversements qui s’y font encore.

Puisqu’elle possède un pouvoir en matière de fiscalité, ECOLO propose d’introduire une exonération partielle pendant 10 ans du précompte immobilier pour les habitants du Hainaut qui rénovent ou acquièrent une citerne d’eau de pluie, ainsi que d’octroyer un subside pour l’achat des équipements (pompes, filtres, …) en fonction des revenus et plafonné.

Proposition : introduire une exonération partielle pendant 10 ans du précompte immobilier pour les habitants du Hainaut qui rénovent ou acquièrent une citerne d’eau de pluie, et octroyer un subside pour l’achat des équipements (pompes, filtres, …) en fonction des revenus et plafonné.

La situation des agriculteurs en Wallonie est préoccupante à bien des égards. De par ses pôles de recherche d’Ath et de Mons, il convient d’identifier le soutien que la Province peut apporter à ceux-ci. Avec en ligne de mire, la transition vers une agriculture plus saine et plus durable, et qui aura adapté ses cultures au réchauffement climatique.

Proposition : soutenir les agriculteurs dans leur transition via les pôles de recherche de Ath et de Mons.

Par ailleurs, la Province étant un propriétaire foncier, il convient de mettre en place un mécanisme permettant aux jeunes agriculteurs et aux agriculteurs en transition d’avoir un accès plus facile au foncier.

Proposition : mettre à disposition des agriculteurs hainuyers qui s’inscrivent dans la transition des terres appartenant à la Province

Les écologistes plaident pour que les institutions provinciales se montrent exemplatives dans leurs pratiques sur le plan environnemental.

Propositions :
• Réaliser un bilan carbone de la province via une méthode standardisée. Cette approche vise à l’aide à la décision et est complémentaire à l’audit énergétique.
• Accélérer la rénovation des bâtiments en matière de consommation d’énergie et d’utilisation de matériaux durables.
• Aménager et rénover les bâtiments provinciaux en favorisant la biodiversité (toitures vertes, nichoirs).
• Réduire les déchets produits par l’administration provinciale (bouteilles en verre, rationalisation des impressions papier) et tendre vers une administration provinciale zéro déchet.

Le tourisme pour mettre la richesse de notre territoire en valeur

Le Hainaut possède un potentiel incroyable en matière de tourisme : Ecolo propose de mieux promouvoir le Hainaut comme terre de tourisme court (wek-end, court congé scolaire, court séjour en semaine, …) en lien avec les autres acteurs dans la province et de mettre en avant les points forts du territoire. Cependant, la politique touristique devra mieux s’articuler avec celle menée par les maisons du tourisme afin d’éviter une multiplication des acteurs en la matière.

Ecolo propose parallèlement de valoriser nettement mieux les lieux touristiques dont la gestion relève de la province (ex: ascenseur de Strepy): promotion, fléchage, équipement sur place pour accueillir, contenu pédagogique des expositions sur place, valorisation sur le net et les réseaux sociaux, création de dossier pédagogique à destination de l’enseignement en lien avec les programmes scolaires (histoire, économie, techniques de l’ingénieur, tourisme, …).

Proposition : valoriser les richesses touristiques dont la gestion relève de la Province.

Proposition : créer des circuits touristiques avec cartes d’accès combinées à diverses « attractions ».

Ecolo défend une politique de tourisme local, diffus et intégré. La demande pour cette forme de tourisme est toujours croissante et l’offre actuelle n’y répond pas assez.

Proposition : privilégier l’éco-tourisme, respectueux du patrimoine local, des ressources naturelles et de l’environnement, des populations et des savoir-faire locaux.

Share This